Ecomusée des Mines de Fer - Fort de Guentrange
15 Octobre 2009
 

La fraicheur matinale n'a pas gêné le départ des 41 participants inscrits à la visite de l'Ecomusée des mines de fer et du fort de Guentrange.

 

Note d'info amicale

 

Ecomusée de la mine de NEUFCHEF

 

Nous avons été accueillis par Antoine Bach fondateur et président d'AMOMFERLOR (Association Mémoire Ouvrière des Mines de Fer de Lorraine) avec qui plusieurs participants du groupe ont travaillé dans le cadre des missions de l'INRS. Accueil plus que chaleureux dans ce lieu qui souhaite faire connaître le travail des "gueules jaunes" depuis les débuts de l'exploitation du minerai de fer en lorraine jusqu'a la fermeture des mines.

2 groupes casqués sont constitués et partent pour un périple d'un kilomètre sous terre. Le quotidien des mineurs est largement développé par des guides, anciens mineurs et, fiers de pouvoir montrer leurs conditions de travail.

.

 

La visite du musée permit de voir à travers différentes présentations

  • La géologie du bassin ferrifère
  • Les différents métiers du mineur
  • La vie quotidienne des mineurs au sein des cités

Un déjeuner agréable pris sur le site permit de se reposer avant la suite du programme.

 

 

Fort de Guentrange

 

Le Groupe fortifié de Guentrange -die Feste Ober-Gentringen-, situé à 4 km au nord-ouest de Thionville, occupe le sommet d'une puissante colline, allongée sud-ouest - nord-est en premier contrefort des côtes de Moselle, qui domine de ses 318 mètres la large vallée de la Moselle thionvilloise.

 

Les Allemands entreprirent sa construction au mois d'avril 1899 et l'ouvrage fut opérationnel fin 1905.

Bien qu'ayant joué un rôle stratégique de premier ordre, le Fort ne subit pas d'attaque lors du premier conflit mondial. Devenu français après l'Armistice de 1918, il fut intégré dans les années 1930 à la Ligne Maginot. En 1940, les Allemands récupérèrent le Fort et s'en servirent comme dépôt et atelier sans y entretenir de garnison. L'armée américaine s'en empara en 1944 et détruisit les pièces d'artillerie. Après la guerre, le 25ème Régiment d'Artillerie, stationné à Thionville, utilisera le Fort comme dépôt de munitions.

 

 

 

 

 

 

 

Depuis 1971, l'ouvrage n'a plus de vocation militaire.

3 groupes partirent accompagnés chacun d'un guide très passionné, à la découverte du fort sur un parcours, tantôt dans le fort et tantôt à l'extérieur, d'environ 2,5 Km.

 

 

 

 

 

 

Arrivée à Nancy vers 19 heures.

 

Pour accéder aux autres photos et vidéos : connectez vous avec votre "Identifiant/Mot de passe" sur la gauche de l’écran et aller dans le menu "Association"